Un autre objet historique sauvegardé in-extremis par un citoyen

Cent fois sur le métier…

On a beau le dire et le redire, il n’y a rien à faire. À chaque fois qu’un bâtiment historique est rénové, il faut se battre pour conserver une partie du patrimoine bâti.

Par Christian Tremblay

Ça se passe le 26 septembre, il n’y a que quelques jours. Les grands travaux de rénovations de ce qui restait du couvent des Dames Ursulines de Roberval, suite à l’incendie qui emporta une grande partie du bâtiment au début des années, 2000, tirent à leur fin.

Le couvent des Ursulines de Roberval, juste après l’incendie du début des années 2000

Un photographe bien connu de Roberval, de son nom d’artiste « Alba Dulac », s’intéresse depuis longtemps à ces rénovations, conscient de l’importance historique du lieu. Il prend des clichés ça et là, tout en décrivant l’évolution de la nouvelle construction qui habitera, entre-autre, une toute nouvelle pharmacie.

C’est en faisant sa tournée qu’Alba Dulac constate, sans doute éberlué, que la grande affiche qui ornait le couvent… a été mit à la poubelle, avec l’ancien moteur de l’ascenseur.

Alba Dulac ne décolère pas face à ce manque de… de quoi au juste? Délicatesse envers notre histoire? Sensibilité face à l’attachement de la communauté envers ce bâtiment historique? Planification tant qu’aux objets historiques qu’il sera possible de sauver et redonner à la communauté? Toutes ces réponses?

En fait, Alba Dulac a bien raison d’être en colère, et à la suite de la publication de ces photographies sur sa page Facebook, plusieurs ont déplorés la situation.

Combien de fois faudra-t-il le dire d’arrêter de travailler en imbécile quand vient le temps de manipuler des objets historiques?

Photo: Alba Dulac

La poubelle? C’était vraiment la seule solution envisageable?

Un citoyen prend les devant

M. Maxim Lussier, qui n’était pas plus d’accord que les autres envers ce geste, a pris les devant en faisant ramasser ladite grande affiche pour ne pas qu’elle ne soit détruite à tout jamais.

Il est bien heureux d’avoir fait son effort, et nous ne pouvons que le féliciter pour son geste.

Il nous enverra des photographies lorsqu’il aura mis l’affiche en valeur.

Bravo Maxim Lussier pour son initiative!

C’est super… jusqu’à la prochaine fois…

Oui, ça va arriver encore que des citoyens devront fouiller dans les poubelles pour sauvegarder notre histoire. Tant que cette sensibilité ne sera pas généralisée, nous ne pourrons rien y faire. En attendant, il faut rester alerte, ne pas se gêner pour dénoncer, et oser aller dans les poubelles.

C’est comme ça…

Vous aimerez également…

Merci de commenter !

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.