Une pierre tombale bien particulière…

Le cimetière de Roberval est riche en histoire, et contient également quelques pierres particulières. L’une d’elle est celle-ci. En forme de cercueil, elle est située tout au fond du terrain. L’inscription est : Télesphore Julien Époux de Emélie Maltais 1889-1916 La mémoire de Bernadette Julien enfant de Tel. Julien décédée le 16 déc 1913 âgée de 2 mois Le cimetière actuel ayant été en fonction à compté de 1936, ce monument a donc été transféré d’un autre cimetière, soit l’ancien cimetière qui était voisin de l’église à l’époque. 34583758_2025428751043805_6830778363368439808_n Ce que nous disent les registres… Le couple lors de leur mariage: « Mariage: 7 Janvier 1913 Le marié est de cette paroisse, feu Télesphore Julien de leur vivant de Saint-Alban, comté de Portneuf. La mariée est mineure, son père est cultivateur et elle est la fille adoptive de Ferdinand Brassard et Philomène Boivin. » 34583347_2025428711043809_3423571964113977344_n Le baptême de la petite Bernadette: « Le père est marbrier. Le parrain est hôtelier. La marraine est l’épouse du parrain. » Observations Une personne observatrice y verra une incongruité dans les écritures, à savoir que l’inscription du décès du père, en 1916, se retrouve en haut de celle de sa fille, en 1913. Comme si l’inscription du père avait été ajouté après sur le monument de sa fille. Le fait que le père, Télesphore, était marbrier explique peut-être (?) la forme très particulière de ce monument. 34601704_2025428787710468_5887223560820228096_n

Merci de commenter !

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.